Images : En France, ces curieuses maisons-bulles ont été liquidées aux enchères
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

En France, ces curieuses maisons-bulles ont été liquidées aux enchères

Ce symbole des années 60 a mal traversé le temps... Mais jetez un oeil à l'intérieur; c'est un design intéressant!

Publié le par Les Maisons dans Images
Partager sur Facebook
45 45 Partages

Depuis 1967, on pouvait apercevoir dans le paysage de Raon-l’Etape, petite commune des Vosges, d’étranges petites habitations rondes. Ces symboles de la « blob architecture » ont longtemps attiré les curieux, l’intérêt pour ces maisons-bulles, qui ont été créées par l’architecte suisse Pascal Haüsermann, s’est émoussé.

Les maisonnettes circulaires sont ainsi devenues malheureusement un gouffre financier pour leurs propriétaires. Le 3 mai 2019, ces derniers les ont donc  cédées au cours d’une brève vente aux enchères. Ils n’ont obtenu que 120 000 euros pour cet ensemble de onze maisons en forme de bulle.

capture d'écran - Youtube - AFP

Les maisonnettes, situées sur un terrain de 4 100 mètres carrés, avaient été achetées en 2006 pour la somme de 180 000 euros par cinq amis passionnés par l’architecte utopiste et les années 1950 à 1970. Le petit groupe avait alors transformé le site en site hôtelier, ce qui avait été sa vocation première.

Une baisse de fréquentation et des prêts bancaires, contractés pour financer l’achat et les travaux de rénovation, on finit par conduire le projet, baptisé « île Haüsermann », sous redressement judiciaire en 2015 et à la fermeture. 

Les onze bulles blanches, composées d’une structure métallique et de voile de béton projeté, avaient été classées aux monuments historiques en 2015, rien de moins…

capture d'écran - Youtube - AFP

capture d'écran - Youtube - AFP

« C’est un moment très difficile, une partie de notre vie s’en va, toute l’implication d’une décennie s’envole en quelques minutes d’enchères. Avec 120 000 euros, « on est loin du compte par rapport à l’investissement qu’on a mis dans ce lieu. Il n’y a pas encore le compte pour rembourser tout ce que l’on doit. Mais  on espère qu’il y aura une meilleure issue au terme des dix jours », a confié un des propriétaires.

Le nouvel acquéreur serait originaire des Vosges et travaillerait à Paris. Selon son avocat, sa grand-mère maternelle était Vosgienne et il a séjourné pendant des années pendant ses vacances chez elle, à Raon-l’Etape. L’homme de cinquante ans se dit « très attaché au lieu » et porteur d’un « véritable projet » pour ces maisons-bulles.

capture d'écran - Youtube - AFP

Une histoire à suivre, donc, pour ces maisonnettes futuristes qui se sont vues dépassées par de nouvelles modes…

Voici un reportage sur ces habitations:

Partager sur Facebook
45 45 Partages