Images : Godmanchester: un village écossais abandonné en Montérégie

Godmanchester: un village écossais abandonné en Montérégie

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Les Maisons dans Images
Partager sur Facebook
0 0 Partages

À l'occasion de la fête nationale des Écossais, la Saint-Andrew, ce 30 novembre, Radio-Canada a publié un reportage pour faire connaître l'histoire de Rivière-La Guerre ou plus anciennement Godmanchester, un village écossais abandonné situé en Montérégie. 

Le village n'aura survécu qu'une génération, à peine. Il est abandonné depuis la fin des années 1850. 

La vieille église protestante a perdu son toit, mais elle est encore debout. 

Tout autour, on retrouve le cimetière écossais. 

Une vieille école de rang est toujours visible, même si elle s'est partiellement effondrée. 

La manoir McDonald, construit en 1837, est le seul bâtiment encore habité, selon les informations de Radio-Canada. C'est John McDonald qui avait habité l'endroit avec sa femme, la veuve d'Alexander McBain, fondateur du village. Le manoir en pierres de deux étages a servi de magasin général et de bureau de poste pendant des années. 

Aujourd'hui, Donald Irving, dont la famille est aussi d'origine écossaisse, habite le manoir McDonald. Son grand-père avait accepté de maintenir un droit de passage pour que les visiteurs puissent se rendre à l'ancienne église et au cimetière. 

« À cette époque, personne ne venait ici. Mais maintenant, il y a toujours des gens, même la nuit, parce qu'on dit que l'endroit est hanté. Ça s'est retrouvé sur des sites Internet de chasseurs de fantômes et d'amateurs de phénomènes paranormaux. Et ils croient que personne ne vit ici », a-t-il raconté à Radio-Canada.

Philippe Decloître, coauteur du livre « Saint-Anicet d'hier à aujourd'hui », a expliqué que les raisons de l'abandon du village sont nombreuses. L'économie du village était basée sur l'exploitation forestière et l'épuisement des ressources a été rapide. Puis les digues construites pour faciliter la navigation du fleuve Saint-Laurent ont fait monter le niveau d'eau, plaçant le village en zone inondable. 

Chaque année, l'endroit attire des descendants de familles écossaisses, des passionnés d'histoires et des photographes. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada
Crédit Photo: Instagram