Images : Un tout premier village « Alzheimer » ouvre ses portes au Canada

Un tout premier village « Alzheimer » ouvre ses portes au Canada

Il se situe en Colombie-Britannique

Publié le par Les Maisons dans Images
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un peu partout dans le monde, des résidences ou de petits villages spécialement conçus pour les personnes atteintes d’ Alzheimer sont érigés.

C’est maintenant le cas au Canada, avec le Village Langley, un lieu très coquet et aménagé en fonction des besoins des résidents qui sont tous atteints par la maladie d’Alzheimer ou la démence.

Ce premier village au pays a été construit sur 2 hectares hautement clôturés. On y accueille 75 patients, qui résident dans des chalets aux couleurs pastel.

capture d'écran vidéo - Global News

On est bien loin ici d’un centre médicalisé, aseptisé. Le complexe a été pensé en tant que village autonome favorisant l'interaction sociale et la vie active. On y retrouve une épicerie, un salon de coiffure ainsi qu’un café, le tout autour d’une artère principale végétalisée. Sans oublier une ferme et un potager!

capture d'écran vidéo - Global News

Pour injecter une impression de vie « normale » aux lieux, on a même reproduit un arrêt d’autobus.

Un arrêt d’autobus a même été reproduit au cœur de la propriété. Les efforts sont mis pour donner l’impression aux résidents de poursuivre une vie comme tout le monde, mais sans argent et sous haute surveillance. Les habitants de ce village portent des bracelets qui les géolocalisent à tout instant.

capture d'écran vidéo - Global News

Un point non négligeable pour plusieurs familles cherchant un lieu de vie pour leurs parents touchés par la maladie: le village accepte les animaux de compagnie. Quand on connait l’importance de la zoothérapie et l’attachement que plusieurs personnes âgées ont pour leurs animaux, c’est une permission qui a beaucoup de valeur.

Martin Côté, qui a aidé son beau-père emménager dans ce village avec son chien, en est fort heureux.  « Ici, ils lui offrent plus de liberté pour se promener. Il peut aller n’importe où dans le village, rencontrer d’autres villageois. C’est une petite communauté où tout le monde se connaît », a-t-il confié à Radio-Canada,

Monsieur Côté a aussi été influencé dans son choix par le fait que le Village Langley compte pratiquement un employé par résident.

Une douzaine de patients loge dans chacune des maisonnettes colorées, dans des chambres individuelles de plain-pied.

capture d'écran vidéo - Global News

On ne laisse rien au hasard dans ces maisons. Des tablettes disposées ici et là dans le salon rappellent le jour de la semaine, les jeux offerts sur place contribuent à faire travailler la mémoire et la décoration est basée sur des références d’antan et sur l’aspect tactile.

La cuisine commune favorise la participation des résidents aux tâches domestiques. Ceux et celles qui le désirent peuvent mettre la table à l’heure des repas.

Elroy Jespersen, l’idéateur de ce projet, s’est inspiré de modèles européens respectueux d’une forme d’intégrité sociale et humaine chez les personnes atteintes de démence.

« J’ai voulu recréer plusieurs endroits qui donnent un objectif aux résidents, une destination où aller et une activité à y faire. Ça donne un sens à leur vie », a-t-il confié à Radio-Canada.

capture d'écran vidéo - Global News

Habib Chaudhury, directeur et professeur au département de gérontologie de l'Université Simon Fraser (SFU), explique que cette formule de logement adapté a déjà fait ses preuves.

« Ça réduit l’anxiété, l’agitation, la dépression, tout en favorisant l’interaction sociale. Les patients consomment moins de médicaments psychotropes », affirme-t-il.

Les résidents atteints de démence ou d’Alzheimer (ou leur famille) doivent débourser entre 7300$ et 8300$ mensuellement, selon l’ampleur des soins fournis. Un prix qui n’est pas à la portée de toutes les bourses…

Quoi qu’il en soit, le Village Langley a déjà reçu une centaine de candidatures.

Espérons que d’autres endroits du genre ouvriront un peu partout dans notre vaste pays.

Partager sur Facebook
0 0 Partages