Maisons de Stars : Maison d’enfance de René Lévesque: son propriétaire actuel est exproprié

Maison d’enfance de René Lévesque: son propriétaire actuel est exproprié

Ce serait le dernier recours pour préserver cet immeuble.

Publié le par Les Maisons dans Maisons de Stars
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Parmi les figures ultra-marquantes de l’histoire du Québec, on retrouve évidemment l’ex premier ministre, père du référendum de 1980, René Lévesque.

Monsieur Lévesque est décédé à L’Île-des-Soeurs en 1987, mais bien avant, il habitait en Gaspésie, dans le village de New Carlisle.

Des années plus tard, le propriétaire de la maison d’enfance de l’homme politique sera exproprié de ladite résidence. En effet, le ministère de la Culture est autorisé, par un décret du gouvernement, à procéder  à cette expropriation.

Le décret d’expropriation a été publié dans les  rubriques de la Gazette officielle du Québec du 2 octobre dernier. C’est une appropriation par l’État, qui se fonde sur la Loi sur le patrimoine culturel.

Depuis plusieurs années, les défenseurs de la mémoire de monsieur Lévesque protestent au sujet du peu d’intérêt porté à cette maison.

Aux termes de la loi de l’État québécois, la maison gaspésienne était déjà classée. Cependant, depuis plusieurs années, son état se dégradait. D’après le gouvernement, cette acquisition « favorisera la protection, la mise en valeur et la transmission de ce bien patrimonial classé ».

L’État québécois avait d’abord refusé, en 1989, de traiter cette maison comme un symbole à préserver. La municipalité, pour sa part,  ne voulait pas en faire plus, disant vouloir éviter d’« aviver des tensions sociales ».

La maison de l’homme politique jouissait officiellement de la considération de l’État depuis 1995 et et a été classée, « immeuble patrimonial » en 2012. Mais il a fallu attendre 2017 pour que le ministère de la Culture lance un processus légal visant en à assurer une vraie protection. 

Le Ministère affirmait à l’époque ne pas détenir de rapport sur l’état réel du bâtiment placé sous sa protection.

La résidence a été construite en 1905 et a été acquise par le père de René Lévesque, l’avocat Dominique Lévesque. L’intérêt principal de cette maison est lié à l’enfant qui y a grandi, pour ensuite devenir l’homme que tout le monde connait. René Lévesque a été tour à tour correspondant de guerre, journaliste reconnu, ministre responsable de la nationalisation des ressources électriques, fondateur du Parti québécois et premier ministre du Québec.

Youtube- vincentrioux

Mais elle a dépéri durant de longues années, malgré l’attention publique dont elle est l’objet. Pendant de longues années, l’immeuble n’a pas bénéficié de rénovations substantielles, malgré l’attention que le public lui portait.

Cette expropriation est un dernier recours, car les démarches de négociations avec le propriétaire actuel ont échoué à répétition. Le gouvernement n’a pas partagé le coût financier de son intervention. 

Le Ministère peut maintenant administrer le bâtiment, ou confier sa gestion à un organisme subventionné qu’il jugera apte à s’en acquitter.

Pour le moment, on ne connait pas l’étendue des coûts prévus pour la restauration de la maison natale du père de la nationalisation de l’électricité

Partager sur Facebook
0 0 Partages