Trucs et Astuces : Au Canada, un travailleur payé au salaire minimum ne peut pas se louer un appartement seul
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Au Canada, un travailleur payé au salaire minimum ne peut pas se louer un appartement seul

La situation est meilleure dans certains endroits du Québec

Publié le par Les Maisons dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Selon une nouvelle étude, un travailleur qui reçoit le salaire minimum au Canada ne peut pas se payer un loyer dans la plupart des quartiers du pays.

Le rapport du Centre canadien de politiques alternatives indique que le salaire national moyen qu'une personne doit gagner pour pouvoir louer un appartement de deux chambres est de 22 $ l'heure. Pour un appartement d'une chambre à coucher, c’est 20 $ l’heure.

Dans des villes comme Vancouver ou Toronto, le coût est encore plus élevé et le salaire nécessaire se rapproche des 35$ de l’heure.

capture d'écran CTV News

Selon ce rapport, il est possible pour un travailleur au salaire minimum de s'offrir assez facilement un appartement de deux chambres dans seulement 3% des 795 quartiers étudiés!

Pour un appartement à une chambre, c’est envisageable dans seulement 9% des quartiers canadiens observés.

À part les villes ontariennes de Sudbury et de St Catharines, les quartiers abordables sont tous situés dans des villes plus petites au Québec, comme Saguenay, Trois-Rivières et Sherbrooke.

capture d'écran CTV News

David Macdonald, l'auteur de l'étude, explique que cela veut dire concrètement que dans des villes entières, un travailleur au salaire minimum ne peut pas se permettre d'avoir un appartement de deux chambres à coucher et, souvent, d’une chambre à coucher.

1/5 des quartiers montréalais demeure abordable.

Selon l’étude, à Montréal, un salarié travaillant au salaire minimum à temps plein ne peut se permettre un appartement d’une chambre que dans un cinquième des quartiers de cette ville. Et c’est impossible d’en avoir un à deux chambres.

Dans plus de la moitié des quartiers montréalais et environnant Montréal, si le salaire minimum passait à 15$ de l'heure, un travailleur à temps plein pourrait aisément se permettre de louer un appartement de deux chambres à coucher. 

Les locations les plus chères de l'île se trouvent  sans surprise dans Outremont, Ville-Marie, Pointe-Claire, le Plateau-Montréal et Mont-Royal.

capture d'écran CTV News

Les quartiers les moins chers  du Grand Montréal incluent Saint-Michel, Saint-Jean-Sur-Richelieu, l'Ile Bizard et Mirabel.

Le rapport indique que la crise de l'abordabilité des loyers touche 1/3 des ménages canadiens, soit 4,7 millions de familles. La location est plus courante dans les familles à faible revenu, mais également chez les jeunes adultes, les immigrants récents et les personnes qui viennent d'emménager dans une nouvelle ville.

«Le coût de location a effectivement augmenté depuis l’an 2000. La situation a été relativement stable dans les années 90. La situation s’aggrave et non pas s’améliore. Cela reflète en quelque sorte la même tendance que celle que nous observons dans l’immobilier résidentiel du côté de l’achat. C’est plus cher d’acheter des maisons et des condos, mais c’est aussi plus cher de louer », a déclaré MacDonald.

capture d'écran CTV News

On comprend que plusieurs jeunes demeurent plus longtemps chez leurs parents, ou se tournent vers la colocation.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: CTV News
Crédit Photo: capture d'écran - Facebook