Trucs et Astuces : Des résidents exaspérés par la construction d'un «mur» dans la cour du voisin

Des résidents exaspérés par la construction d'un «mur» dans la cour du voisin

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Les Maisons dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
67 67 Partages

Des résidents du quartier Champigny, à Québec, sont exaspérés par la construction du «mur» d'un voisin qui dépasse les limites de l'acceptable, selon eux. 

« Nous avons vraiment l’impression qu’il se construit un bloc-appartements. Même un bungalow ne mesure jamais 60 pieds de long et 30 pieds de haut », a dénoncé Jean-Pierre Labbé, en entrevue avec TVA Nouvelles. 

« Nous ne sommes pas contre le fait qu’il construise un garage ou une rallonge à sa maison, mais il faudrait juste que cet agrandissement soit similaire à la dimension que j’ai moi-même le droit de construire. »

Selon lui, les rénovations de son voisins causent une baisse de la valeur de sa propriété, mais aussi une perte d'ensoleillement. Des conséquences importantes qu'il a tenté de faire comprendre aux autorités. 

La porte-parole de la Ville de Québec, Cindy Demontigny, a assuré que tout était en règle.

« La demande de permis respectait toutes les normes applicables à un tel projet. Les dimensions, les travaux et la hauteur sont conformes au plan initial », a-t-elle déclaré à TVA Nouvelles. 

Une réponse qui est loin de satisfaire Jean-Pierre Labbé.

« C’est facile de répéter que ça respecte les règlements, mais lorsque le règlement est injuste et crée un préjudice envers un citoyen, il faut que la Ville prenne ses responsabilités en corrigeant la situation », a-t-il expliqué. 

Au total, ce sont cinq voisins qui dénoncent la construction. 

« Peut-être que ça respecte le règlement, mais pas le gros bon sens », a dit Stéphane Tremblay, en entrevue avec TVA Nouvelles.

« Le règlement est peut-être mal fait », a questionné pour sa part Alain Bélanger.

Des voisins songent maintenant mettre leur propriété en vente puisqu'ils jugent cette situation inacceptable et intolérable. 

Voici ce que dit le Code civil du Québec 

Art.7 Aucun droit ne peut être exercé en vue de nuire à autrui ou d’une manière excessive et déraisonnable, allant ainsi à l’encontre des exigences de la bonne foi.

Art. 976 Les voisins doivent accepter les inconvénients normaux du voisinage qui n’excèdent pas les limites de la tolérance qu’ils se doivent, suivant la nature ou la situation de leurs fonds, ou suivant les usages locaux.

Partager sur Facebook
67 67 Partages

Source: TVA Nouvelles
Crédit Photo: Adobe Stock