Une femme achète une maison à côté d'une route très achalandée et trouve que c'est trop bruyant.

Son mari compare le bruit de la route à celui d'un moteur d'avion.

Les Maisons

Une quinquagénaire qui a acheté une maison neuve pour 350 000 livres sterling (561 000 $ canadiens) à côté d'une route bruyante insiste pour dire qu'elle n'est « pas stupide ». Elle admet toutefois avoir sous-estimé les conséquences du bruit, rapporte le Daily Mail

Jackie McCormack et son mari James ont visité la maison de trois chambres avant d'y emménager en février dernier. Mais ils ont rapidement regretté leur achat quand ils ont réalisé que le bruit des voitures et des camions commençait dès 5 h 30 le matin jusqu'à 20 h 30. 

Alors que la limite est de 110 km/h, certains véhicules filent parfois jusqu'à 160 km/h sur cette route très fréquentée.

M. McCormack travaille comme fabricant de moteurs d'avion avec Rolls-Royce. Il a déclaré que le bruit de dynamitage à leur domicile est comparable à ce qu'il entend au travail. Si le couple réclame maintenant une limite de vitesse à 65 km/h sur la route, plusieurs critiquent leur choix en leur disant qu'ils savaient qu'ils déménageraient près d'une route fréquentée. 

Selon Mme McCormack, la maison n'aurait tout simplement pas dû être construite si près de la route. Elle ajoute qu'elle ne « pensait pas que cela serait si pire ». 

Photo : BPM Media

À l'intérieur de sa maison, le son atteint 85 décibels et grimpe jusqu'à 120 dans son jardin. 

« Je savais que c'était une route très fréquentée – il n'y a pas moyen de s'en éloigner. Je serais stupide si je ne pensais pas que c'était une route très fréquentée. Mais le bruit... comment aurais-je pu le savoir ? », a-t-il dit, qualifiant la situation d'« absolument horrible » en entrevue au Sun. 

« Je sais que c'est une route très importante, mais cela a un impact sur notre santé mentale », ajoute-t-elle.

Un voisin a de son côté expliqué que la dame aurait dû prévoir un tel bruit en déménageant à côté d'une route. « Vous devriez savoir à quoi ressemble le bruit avant d'acheter une maison à côté d'une route à deux voies ».

Photo : BPM Media

« Mon jardin est une zone interdite et je pense que ce le sera toujours, à moins qu'ils ne réduisent cette vitesse, c'est trop dangereux. Je ne permettrais pas à mon petit-fils de jouer dehors, c'est trop effrayant. C'est la vitesse à laquelle les mastodontes passent, c'est la vitesse des coureurs, ils font des cabrés, c'est absolument choquant. Je n'avais pas réalisé qu'il y avait une injonction concernant les véhicules sur l'A446, ils n'en tiennent aucun compte », a-t-elle déploré.