Une Québécoise dort dans un motel depuis plus d'un an sans avoir trouvé de logement

La crise du logement la frappe de plein fouet

Les Maisons

La crise du logement continue de sévir partout au Québec. Certains doivent faire preuve de créativité pour avoir un toit au-dessus de leur tête. C'est le cas d'une femme des Laurentides qui est contrainte de vivre depuis plus d'un an dans une petite chambre d'un motel, rapporte le quotidien 24 heures

Nathalie Pineault doit payer 880 $ par mois pour vivre dans ce motel de Mont-Tremblant. Il s'agit du troisième établissement de la sorte où elle réside, après un motel à Sainte-Adèle et un autre à Sainte-Agathe-des-Monts. 

Elle a d'ailleurs quitté le premier motel en août 2021, car sa chambre y était infestée de punaises de lit. 

À Sainte-Agathe-des-Monts, elle devait payer de plus en plus cher sa chambre, où elle devait débourser 1 300 $ par mois lorsqu'elle a décidé de quitter les lieux, plus tôt, cet été. Ainsi, elle passait l'intégral de son chèque d'aide sociale en logement et il ne lui restait plus rien pour s'alimenter et pour ses autres dépenses.

Mme Pineault estime qu'elle ne peut plus travailler étant donné son arthrose aux épaules. 

Maintenant, même si son loyer lui coûte « seulement » 880 $ par mois, ce montant équivaut à presque 70 % de ses revenus mensuels. 

La région des Laurentides est d'ailleurs aux prises avec une pénurie de logements. À titre d'exemple, le taux d'inoccupation est de 0,3 % à Mont-Tremblant, 0,8 % à Sainte-Adèle et 0,7 % à Sainte-Agathe-des-Monts. Mais selon la SCHL, le taux devrait être autour de 3 % pour un marché équilibré.