Beaucoup de Québécois devront payer plus cher pour le déneigement cet hiver.

Il faudra sortir le portefeuille... ou à pelleter vous-mêmes.

Les Maisons

À l'instar de plusieurs autres biens et services, le déneigement n'échappe pas à l'inflation et coûtera plus cher dès cet hiver, rapporte TVA Nouvelles

C'est spécialement le cas en Estrie, où plusieurs déneigeurs prévoient même réduire leurs activités, faute de main-d'oeuvre. 

C'est le cas chez JSR à Magog, où l'entreprise a quinze employés de moins que l'année dernière. Ainsi, ce sont 350 clients qui ne pourront pas renouveler leur contrat avec l'entreprise cet hiver.

« Nous n’avons pas le choix que de tenter de densifier notre clientèle afin de sauver temps et argent et leur assurer un service équivalent. Ceux qui vont demeurer doivent s’attendre à une augmentation de leur facture de l’ordre de 20 à 50 % », a expliqué Jean-Simon Rivard, propriétaire de l'entreprise, en entrevue avec TVA Nouvelles. 

L'entrepreneur Sylvain Tanguay à Sherbrooke a également des problèmes de main-d'oeuvre et cherche actuellement plusieurs opérateurs de souffleurs, malgré un salaire bonifié et un nombre d'heures garanties.

Plusieurs déneigeurs essaient tant bien que mal de plafonner leurs hausses de prix à 15 %, en changeant leur mode d'opération. Toutefois, dans d'autres régions du Québec, les hausses de tarifs atteignent parfois 40 %, voire 50 %...