De maisons plus petites contre l'explosion des prix de l'immobilier

Une nouvelle solution pour devenir propriétaire.

Les Maisons
Les Maisons
Publié il y a 1 an
De maisons plus petites contre l'explosion des prix de l'immobilier
GRACIEUSETÉ/SONYA MULLINS

Acheter une maison mobile plutôt qu'une maison traditionnelle pour devenir propriétaire ? C'est ce qu'une femme de la Nouvelle-Écosse a fait, rapporte Radio-Canada

Sonya Mullins est rentrée à Halifax après avoir vécu plusieurs années à Montréal. Toutefois, acheter une maison unifamiliale a vite été un rêve inatteignable pour elle.

C'est alors qu'elle a décidé d'acheter une maison mobile, dont le prix correspondait à son budget. Sa résidence est située à Hubbard, à l'ouest de la capitale néo-écossaise. Ainsi, pour 180 000 $, Sonya est devenue propriétaire. 

« Je peux vous dire qu’il s’agit probablement du meilleur choix que j’ai fait dans ma vie », raconte-t-elle à Radio-Canada. 

La municipalité régionale d'Halifax estime que ce type de propriétés pourrait même aider à pallier la crise immobilière. Ainsi, elle a voté pour éliminer les dimensions minimales d'une maison et les conditions pour les maisons mobiles et les conteneurs maritimes. 

Ainsi, les maisons mobiles et les minimaisons sont maintenant considérées comme des maisons unifamiliales. Les gens peuvent même utiliser des conteneurs dans leur cour arrière, ce qui était auparavant interdit.

Rappelons qu'à l'instar du Québec, les provinces de l'Atlantique ont connu de fortes hausses de prix des loyers, avec près de 32 % d'augmentation. 

« Construire une minimaison, certes, c'est une unité à la fois, mais nous avons besoin d'unités maintenant, donc il y a un argument à faire valoir non seulement en termes de coût, mais aussi en termes de temps nécessaire pour le faire et de besoin » , croit Kevin Hooper, de Centraide Halifax, en entrevue avec Radio-Canada. 

D'ici 2050, la région d'Halifax comptera plus d'un million d'habitants. Un nombre auquel la Municipalité régionale d'Halifax veut se préparer en assouplissant la réglementation. Depuis son vote, 371 permis pour ce type de construction ont été octroyés.

Articles recommandés:

Source: Radio-Canada