De nombreux nouveaux propriétaires stressent à cause de la hausse des taux d'intérêt

Et il y en aura d'autres.

Les Maisons

Alors que la Banque du Canada a procédé à plusieurs hausses succinctes de son taux directeur, de nombreux nouveaux propriétaires d'une maison sont inquiets de la situation, rapporte l'Agence QMI

La première sous-gouverneure de la banque centrale, Carolyn Rogers, a même reconnu que les nouveaux propriétaires et ceux qui veulent acheter une propriété au cours des prochains mois risquent de trouver cela plus difficile. 

Ainsi, les personnes qui ont une hypothèque à taux variable sont celles qui voient le plus les impacts des taux d'intérêt sur leur budget. 

« Les souscripteurs de prêt hypothécaire à taux variable qui effectuent des versements variables ont déjà vu leurs mensualités augmenter de façon significative. Pour leur part, les détenteurs de prêt à taux variable avec versements fixes pourraient voir leurs versements augmenter s’ils atteignent leur “taux limite”, c’est-à-dire le taux auquel les mensualités servent uniquement au paiement des intérêts, et non au remboursement du principal », a reconnu Mme Rogers mardi lors d'un discours fait aux Jeunes Canadiens en finance. 

Quant aux détenteurs d'un prêt à taux fixe, ils vont voir leur taux augmenter lors de leur renouvellement. Ainsi, tous ceux qui veulent acheter une maison vont devoir payer plus cher. 

Toutefois, le prix des logements commence quant à lui à baisser légèrement. « Nous avons besoin que ces prix baissent pour rétablir l’équilibre sur le marché canadien du logement et rendre l’accession à la propriété plus abordable pour un plus grand nombre de Canadiens », a ajouté Mme Rogers. 

Elle prévoit toutefois que la récession ne sera pas aussi prononcée que par le passé et que l'économie canadienne est résiliente.