Le Parti Libéral du Québec veut éliminer la taxe de bienvenue pour les premiers acheteurs

Un budget de 350 M$ pour mettre en place cette mesure.

Les Maisons

Afin d'aider les premiers acheteurs à accéder à la propriété, le Parti libéral du Québec (PLQ) souhaite abolir la taxe de bienvenue pour cette catégorie de personnes, rapporte TVA Nouvelles

La mesure coûterait environ 350 M$ par année, dans le but de « compenser entièrement » les municipalités, qui seront privées de cet argent. 

« S’acheter une maison est de plus en plus un rêve inatteignable pour les jeunes, compte tenu de l’explosion des prix. Au Parti libéral, nous croyons que l’accès à la propriété ne doit pas être un privilège réservé aux riches », a fait savoir la cheffe libérale, Dominique Anglade, en conférence de presse, jeudi matin, depuis Sherbrooke où elle se trouvait.

Si son parti est élu à la tête du gouvernement, il compensera les municipalités des pertes qui en découlent. 

La cheffe libérale désire également revoir « en profondeur » la fiscalité municipale en vue d'assurer leur financement à long terme. 

Le maire de Québec, Bruno Marchand, a par ailleurs demandé au gouvernement de transférer l'équivalent d'un deuxième de point de TVQ aux municipalités en vue de se préparer aux changements climatiques. 

Selon la cheffe libérale, son parti souhaite également hausser le plafond du Régime d'accès à la propriété (RAP) de 35 000 $ actuellement à 50 000 $. Selon elle, cette mesure « permettra notamment aux parents des acheteurs d'y contribuer ». 

« L’élimination de la taxe de bienvenue pour une première maison et l’assouplissement du RAP sont des solutions simples et concrètes pour permettre aux jeunes de réaliser leur rêve de devenir propriétaires », ajoute Mme Anglade.