Un propriétaire sur cinq doit composer avec un locataire qui ne paie pas son loyer

Cela peut engendrer de lourdes conséquences.

Les Maisons

Si de plus en plus de locataires peinent à trouver un logement, de plus en plus de propriétaires éprouvent quant à eux des difficultés avec leurs locataires, qui sont plus nombreux à ne pas payer le loyer, rapporte TVA Nouvelles

La CORPIQ estime d'ailleurs que la situation est préoccupante. Le regroupement de propriétaires calcule que 20 % des propriétaires doivent composer avec des locataires qui quittent le logement sans les prévenir et sans payer le dernier mois de loyer, d'après un sondage interne.

Chaque année, le Tribunal administratif du logement (TAL) doit traiter 40 000 dossiers de non-paiement du loyer. Ce sont environ 225 millions $ de pertes que subissent les propriétaires annuellement.

La CORPIQ réitère pour elle l'importance d'instaurer un dépôt de garantie, qui permettrait de réduire le nombre de non-paiements. 

« Un dépôt de garantie c’est aussi d’assurer aux propriétaires que si jamais le locataire quitte sans payer, se retrouve avec une forme de garantie, comme on le voit dans d’autres provinces », plaide Marc-André Laplante, directeur des affaires publiques de la CORPIQ, dans des propos repris par TVA Nouvelles. 

« Il est très important d’enquêter sur vos locataires. Faites-vous une vérification auprès d’un bureau de crédit ? Est-ce que votre locataire a une bonne solvabilité ? Est-ce qu’ils ont la capacité de payer ? », souligne de son côté Josué Joshua Ponce de Bonslocataires.com à TVA Nouvelles. 

Les propriétaires devraient également vérifier les références de locataires avant de leur faire signer un bail.

« Est-ce qu’il a des problèmes de comportement très importants? Il faut faire des vérifications auprès du TAL, du Civil et du Criminel ainsi qu’avec les références des anciens propriétaires et des employeurs », a-t-il ajouté.