Un rapport de la RBC indique une baisse importante des prix des maisons en 2023.

Une excellente nouvelle pour les premiers acheteurs !

Les Maisons

Alors que les prix des maisons au Québec ont grimpé en flèche au cours des dernières années, voilà que la situation pourrait changer du tout au tout au cours de l'année à venir...

Selon un rapport de la Banque Royale du Canada (RBC), le prix des maisons devrait subir une diminution au cours du printemps 2023, en raison d'une «correction de marché historique» qui pourrait engendrer une baisse des prix moyens pour un logement de 12 %.

Tandis que les analyses de la banque démontrent une tendance au ralentissement quant aux taux relevés depuis mars 2022, les économistes prévoient pour leur part que les reventes de maisonsubiront une chute de 23 % cette année et de 15 % en 2023.

Le rapport de la RBC souligne aussi que c'est en raison d'une demande moins importante et d'une pression effectuée pour permettre une plus grande accessibilité au marché que le prix du marché chutera: «Nous nous attendons à ce que le ralentissement s'accentue au cours des prochains mois, l'activité de revente et les prix des maisons atteignant tous deux des niveaux inférieurs à ce que nous avions prévu. [...] Compte tenu de l'affaiblissement significatif de la demande et des difficultés exceptionnelles d'accès à la propriété dans certaines régions du pays, nous pensons que les prix devront être modifiés.»

C'est dans les régions où le marché immobilier est au plus haut qu'on devrait ressentir davantage cette baisse: «Nous nous attendons à ce que les résultats locaux varient considérablement, les régions les plus chères et les plus sensibles aux intérêts subissant des baisses plus importantes, tandis que les marchés relativement abordables feront preuve d'une plus grande résistance.»

Tandis qu'on prévoit une diminution de 14 % dans les provinces de l'Ontario et de la Colombie-Britannique, le coût pour un logement devrait réduire d'environ 5 % à 8 % pour le reste du pays, à l'exception de l'Alberta et de la Saskatchewan où on s'attend à une baisse moins significative.

Bref, si vous avez l'intention d'acheter une nouvelle demeure, la patience pourrait être votre plus précieuse alliée.