Une nouvelle arnaque visant les locataires de plus en plus populaire au Québec

Méfiez-vous !

Les Maisons

Les fraudeurs visent maintenant les locataires en utilisant une nouvelle façon de leur soutirer de l'argent, rapporte TVA Nouvelles

Les victimes reçoivent un courriel des fraudeurs se faisant passer pour la compagnie de gestion des logements. Le message les avertit d'un « défaut de paiement » ou d'une « nouvelle façon » de payer le loyer.

« Eux vont utiliser souvent l’actualité du jour. Là, on sait que c’est le renouvellement des baux, alors on va utiliser ce sujet-là pour aborder les gens et tenter d’obtenir de l’argent ou encore des informations sur leur compte et pouvoir soutirer de l’argent », a fait savoir la porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), Sandra Dion, en entrevue avec TVA Nouvelles.

Les fraudeurs ont du talent : leurs messages sont parfois presque identiques à ceux des vraies compagnies de gestion.

« Les fraudeurs se transforment en toutes sortes d’institutions ou de personnes qui ont l’air légitimes, même des fois vont emprunter des logos qui ressemblent, alors faites vos recherches à vous de votre côté », ajoute Mme Dion.

C'est malheureusement arrivé à une femme de Québec, qui a reçu un message de la sorte en décembre. Le courriel frauduleux affirmait qu'elle devait passer par un nouveau moyen pour payer son loyer.

« J’ai reçu un courriel me disant que ça ne fonctionnerait plus, par paiement préautorisé, et que je devais payer par Virement Interac », se souvient Marilou Boulanger, en entrevue avec TVA Nouvelles.

Elle a donc fait le virement Interac en avance, avant de partir en voyage. « J’ai fait un Virement Interac étant donné que je partais en vacances, une semaine avant le 1er janvier. Le 30 décembre, la gestion immobilière nous a envoyé un courriel nous disant que c’était une fraude, donc de ne pas faire de virement à ce courriel-là, que ça fonctionnait encore comme d’habitude », ajoute la jeune femme. 

Elle a donc perdu 975 $ de la sorte.

« J’ai appelé mon institution financière et eux m’ont dit qu’il n’y avait aucun recours étant donné que c’était moi qui avais fait l’action de donner l’argent. Donc, la caisse ne pouvait pas me dédommager.  Pourtant je suis quand même quelqu’un qui va faire attention. Je ne suis pas du genre à me faire avoir, c’est ça qui fait le plus mal », déplore-t-elle.

C'est plus d'une centaine de locataires de la compagnie Gestion Immobilière S.R.S., à Lévis, qui ont reçu un tel courriel. 

« Ça nous a fait peur un petit peu sur le coup. C’est quand même un certain stress pour la réputation de sociétés, entre autres, de s’assurer que les gens ne paient pas pour rien. Les logos sont professionnels, ça ressemble vraiment à une compagnie professionnelle », précise le contrôleur financier, Francis Deshaies, en entrevue à TVA Nouvelles.

La police de Québec invite les gens à faire attention et à les contacter s'ils ont été victimes de ce type de fraude. 

Articles recommandés: