Trucs et Astuces : 11 choses à surveiller dans une maison pour éviter bien des dépenses

11 choses à surveiller dans une maison pour éviter bien des dépenses

Il vaut mieux entretenir la maison, que ce soit pour y vivre confortablement longtemps ou pour la vendre plus facilement.

Publié le par Les Maisons dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Si on n’y met pas fin, des problèmes récurrents dans une demeure risquent de se transformer en vices cachés. Ce qui peut finir par coûter très cher…

Voici des points à surveiller, afin de vivre confortablement dans votre maison ou pour en faciliter la vente sans tracas.

1. La goutte d’eau qui n’arrête jamais

On pourrait croire qu’une mini fuite d’eau n’est pas si problèmetique. Cependant, selon le calculateur d’écoulement de l’eau de l’American Water Works Association,  30 gouttes qui tombent par minute représentent un gaspillage de 16 litres (4 gallons) d’eau par jour, ce qui fait 490 litres (129 gallons) par mois et plus de 5 968 litres (1 576 gallons) annuellement. 

Il est important de procéder à un survol des fuites domestiques éventuelles et ce, des têtes de tuyaux aux robinets de cuisine.

Car même si on peut trouver ce genre de fuite tolérable au début, au fil du temps elles peuvent vraiment endommager la structure du bâtiment et ainsi demander des milliers de dollars de frais de réparation, selon l’expert immobilier Allen Shayanfekr. 

Il est important de chercher  des fuites cachées,  au grenier ou dans les coins peu utilisés du sous-sol et de les réparer rapidement afin d’éviter des dégâts majeurs.

2. Un vieux chauffe-eau

Les douches et bains chauds sont vraiment agréable, mais sont très énergivres, surtout si on a un vieux chauffe-eau.

 John Hale, propriétaire de Mr. Electric of Augusta, suggère d’envelopper un vieux chauffe-eau avec une couverture isothermique, afin de réaliser des économies annuelles d’environ 20$ pour le gaz, et 50$ pour le chauffage électrique.

Mais l’idéal est de le remplacer par un modèle écoénergétique, qui fera épargner jusqu’à 50% de plus par année. 

Quand le chauffe-eau est réglé à une température trop élevée on débourse inutilement. D’après Energy.gov, la température parfaite est de 48,8 C (120 F). À 60 C (140 F) ou plus, il y a un  risque de se brûler, mais aussi de perdre de 36$ à 61$ par année en déperdition thermique.

3. Les lumières tout le temps allumées

Pour économiser un peu, on ferme les lumières quand on n’est pas dans la pièce. On peut aussi remplacer les ampoules incandescentes par des ampoules LED, selon Allen Shayanfekr. Energy.gov affirme que le fait de remplacer cinq ampoules souvent utilisées par des LED peut faire épargner 75$ annuellement. Leur coût d’achat est plus élevé, mais leur durée qui est de 3 à 25 fois supérieure aux ampoules incandescentes.

4. Les évents de sécheuse non-entretenus.

Selon Danny Lipford, expert en rénovation immobilière et animateur de Today’s Homeowner, il ne faut pas attendre le grand ménager du printemps avant de faire inspecter les évents de sécheuse. Il faut plutôt procéder  sur une base régulière. «Négliger cette tâche fait forcer votre sécheuse, ce qui augmente votre facture d’électricité de 30%. Procurez-vous une brosse pour évents de sécheuse à 10$ dans un centre de rénovation, et débarrassez-vous de l’amas de peluches pour commencer à épargner», dit-il

5. Les fissures et crevasses

Des fissures ou fuites sont susceptibles de laisser échapper l’air chaud ou froid en hiver. «Si vous additionnez toutes les fuites possibles d’une maison climatisée et chauffée d’où l’air peut s’échapper, vous obtenez l’équivalent d’un trou d’un mètre carré (3×3pi) dans le mur», mentionne Danny Lipford.

Si on veut épargner de 10 à 15% en électricité, il faut calfeutrer les fuites et installer des coupe-froid et des joints de portes. À l’extérieur de la maison, on calfeutre autour de tout ce qui fait saillie, comme les boyaux d’arrosage, les évents, etc.

6. Une isolation défaillante

Le grenier est responsable de 40% de la perte de chaleur d’une maison, d’après  Danny Lipford. «La chaleur monte et veut naturellement s’échapper par le haut », eplique-t-il. Le professionnel conseille d’ajouter une couverture d’escalier au grenier, ou de mieux isoler l’endroit afin de prévenir la perte de chaleur en hiver et ainsi économiser de 15 à 20% d’énergie en période hivernale.

7. Un climatiseur sale et obstrué

On pense souvent que quand quelque chose n’est pas brisée, on ne doit pas s’en occuper. Or, la climatisation centrale implique des dépenses mensuelles. 

«Ce que les propriétaires ne saisissent pas est qu’un filtre à air sale, un bas niveau de réfrigérant ou un système de climatisation bloqué peuvent faire grimper la facture. Cela peut prolonger de 30% le temps d’opération sur une durée de 24 heures. Ce supplément de consommation électrique peut coûter plus de 50$ par mois. Il vaut mieux faire un entretien au minimum aux deux ans pendant les 10 premières années et chaque année par la suite», explique John Collins, propriétaire de Air Doctor

8. Des fenêtres mal isolées

Pour épargner, il faut parfois changer le vieux pour du neuf. C’est le cas pour les vieilles fenêtres. Nathan Outlaw, PDG de Onvico Épargner mentionne que «De vieilles fenêtres peuvent avoir un impact majeur sur la facture d’électricité». , 

Les fenêtres peuvent laisser échapper beaucoup de chaleur par les fissures durant l’hiver et en été, une fenêtre double standard laissera entrer jusqu’à 75% de la chaleur solaire dans la demeure.

D’après  Energy Star, pour une habitation normale, on peut épargner de 126$ à 465$ annuellement en remplaçant toutes les fenêtres à simple vitrage, et de 27$ à 111$ de plus avec des fenêtres à double vitrage. 

Quand on magasine de nouvelles fenêtres, il faut surveille le facteur R d’efficacité énergétique et le facteur U de coefficient de transmission thermique. 

«Le facteur R est la résistance au flux de chaleur à travers la fenêtre, et le facteur U sert à mesurer l’efficacité d’isolement du matériau », illustre monsieur Outlaw. 

Il faut chercher une valeur U basse pour une meilleure résistance à la chaleur.

9. Les termites

Les termites,  peuvent traverser tranquillement ravager le bois d’une maison. 

 «Le dommage fait aux poutres principales de soutien qui sont souvent cachées peut compromettre la stabilité structurelle et la sécurité de la maison», affirme Cindy Mannes, VP Affaires publiques chez National Pest Management Association.

Dehors, ces bestioles peuvent endommager les arbres et les supports des treillis, ce qui demande des réparations ou des remplacements qui coûtent cher.

Après un hiver  doux, l’essaimage de termites devient un problème majeur. Il vaut donc mieux inspecter régulièrement des fondations pour vérifier la présence éventuelles de termites.

Voici des signes: présence de  co

10. Un ventilateur de plafond

Des ventilateurs de plafond peuvent faire épargner jusqu’à 40%  sur la facture d’électricité en été et 15% pendant l’hiver. 

«En été, les pales du ventilateur doivent tourner dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, pour ne pas capturer la chaleur», mentionne J. B. Sassano, président de Mr. Handyman, du groupe Neighborly

On ne pense cependant pas à utiliser cet accessoire pendant la saison hivernale, mais cela permettrait de garder la chaleur dans une pièce. Un ventilateur consomme aussi peu que 75W, une fraction des milliers de watts qu’exige un chauffage complet.

L’hiver, il est bon de faire tourner les pales dans le sens des aiguilles d’une montre afin de capturer la chaleur. On met un minuteur pour que l’objet ne tourne pas quand on ne se trouve pas dans la pièce.

rdonnets (tubes de boue), une peinture craquelée ou boursouflée et un creux dans une pièce de bois.

11. Les petites réparations négligées

Quand on néglige de réparer les petites problèmes, ils peuvent devenir gros soudainement et coûter cher…

«Des composants clés de votre maison brisent avant le temps par manque d’entretien minimal», affirme John Bodrozic, co-fondateur de HomeZada, une plate-forme de gestion de maison numérique.

Par exemple, on doit entretenir la porte de garage  en lubrifiant le guidage de porte une à deux fois dans l’année. Pensons aussi au frigo qui est susceptible de tomber en panne à cause de l’accumulation de poussière sur les serpentins de refroidissement. Ne pas renouveler le calfeutrage peut causer des craquellements dans la céramique et des moisissures dans la salle de bain.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Sélection · Crédit Photo: Adobe Stock