Trucs et Astuces : 5 choses à considérer lorsque vous vous apprêtez à acheter une maison centenaire!

5 choses à considérer lorsque vous vous apprêtez à acheter une maison centenaire!

​N’attendez pas qu’il soit trop tard : suivez ces conseils!

Publié le par Les Maisons dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Elles sont tellement belles et impressionnent toujours lorsqu’elles tombent sur le marché : les maisons centenaires sont franchement une perle rare et on ne peut s’empêcher de vouloir en posséder une lorsqu’une propriété est disponible. Mais attention! Le rêve d’être propriétaire d’une maison centenaire peut rapidement tourner au cauchemar, surtout si si la propriété n’a pas été rénovée ou si les rénovations effectuées au fil des ans n’ont pas été faites dans les règles de l’art.

Voilà pourquoi le blogue des Petites Annonces Classées du Québec a récemment publié une liste de cinq conseilsà partager pour les personnes qui sont tombé sous le charme d’une vieille maison, mais veulent s’assurer de prendre la bonne décision pour leur futur et leur portefeuille. 

Nous partageons ici les cinq choses à considérer lorsque vous vous apprêtez à acheter une maison centenaire et pourquoi il ne faut surtout pas les omettre. 

Source image : Pinterest

  1. Il faut s’attendre à quelques imprévus 

C’est d’ailleurs pourquoi il est important de respecter un budget et d’en conserver une partie pour l'inspection de la demeure et les rénovations à effectuer. 

«Les maisons centenaires ne sont pas toutes forcément en mauvais état, mais leur âge vénérable demande assurément une inspection approfondie faite par un professionnel qualifié pour ce type de bâtiment.»

Des problèmes et changements plus sérieux qu’un mur à peindre sont à envisager : il risque d’y avoir des des problèmes de structure, de fondation, d’humidité dans le vide sanitaire, de toiture, de plomberie désuète et de système électrique à refaire pour respecter les normes d’aujourd’hui. Sans parler de la présence d’amiante dans les murs ou de la peinture au plomb camouflée sous plusieurs couches de peinture. Il faut s’y attendre : ces matériaux étaient utilisés très fréquemment à l’époque.

2. Armez-vous d’un budget de rénovation 

Acheter une maison est un gros investissement et lorsqu’il est question d’une propriété centenaire, il faut penser aux rénovations et ajustements nécessaires qu’on a mentionné au-dessus. Il faut s’armer de patience, mais aussi d’un budget plus généreux que pour une demeure contemporaine. 

«Rénover en respectant le cachet d’origine du bâtiment risque donc de vous coûter plus cher que des rénovations plus standards.»

Source image : Pinterest

3. Il faut vérifier les primes associées à la maison avec votre assureur

Il est certain qu’une maison de cent ans (ou plus) sont plus à risque que les constructions plus récentes. Il faut donc être conscient qu’il sera plus difficile, mais surtout plus dispendieux d’assurer une maison ancienne. 

Ne faites pas le saut : certains assureurs refusent carrément de les assurer en raison des coûts de reconstruction trop importants! 

Informez-vous directement à votre compagnie d’assurances ou celles dont les programmes vous intéressent. 

Source image : Pinterest

4. S’informer auprès d’Hydro-Québec pour les frais de chauffage 

C’est un critère qu’on oublie même avec les propriétés contemporaines, mais il est certain qu’une maison centenaire n’est pas aussi performante au niveau énergétique qu’une maison récente. Il arrive parfois que les demeures centenaires n’ont pas la même qualité d’isolation intérieures que les constructions récentes. 

Renseignez-vous sur le coût mensuel de la facture d’électricité avant de faire une offre. Imaginez si ça double votre paiement hebdomadaire d’hypothèque!

Source image : Pinterest

5. Ne vous attendez pas à un retour sur investissement

Ça semble si simple lorsqu’on voit des experts le faire à la télévision : ils achètent une vieille maison, la rénovent et font tout un profit à la revente. Il ne faut surtout pas s’attendre à faire pareil, sinon vous risquez d’être déçus. 

«Les rénovations coûtent trop cher, et ce, sans compter le temps investi pour effectuer les travaux qui s’échelonnent souvent sur des années. Bref, les gens qui s’investissent dans ce genre de projet le font par amour des vieilles maisons et pour préserver le patrimoine.»

Source image : Pinterest

Alors voulez-vous toujours acheter une maison centenaire? 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Les PAC · Crédit Photo: Source image : Pinterest​​