Trucs et Astuces : Des appartements laissés dans un état complètement insalubre par d’anciens locataires

Des appartements laissés dans un état complètement insalubre par d’anciens locataires

Des comportements répugnants

Publié le par Les Maisons dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Des appartements ont été laissés dans un état complètement insalubre par d’anciens locataires, rapporte Radio-Canada. 

« Ça nécessite de tout vider. D'aller faire au moins deux voyages à l'écocentre pour aller porter ce que la ville n’aura pas ramassé. Ensuite, tout vider ça à grandeur, tout peinturer », explique Réal Gobeil, propriétaire d'un triplex à Magog.

Nombreux mégots de cigarette à l'intérieur, biens détruits et traces de nicotine sur les murs figurent parmi les dégradations réalisées par les anciens locataires. 

Une situation qui décourage Réal Gobeil qui ne croit pas qu'il pourra être dédommagé. 

« Je pourrais me tourner vers les petites créances, mais je sais qu'au final c'est moi qui vais payer pareil », déplore-t-il.

Crédit photo: Capture d'écran vidéo Facebook ICI Estrie

Des propriétaires d'un appartement de Sherbrooke se retrouvent dans le même genre de situation pénible. L'ancien locataire a laissé l'appartement dans un état désastreux.

L'appartement était tellement dans un mauvais état que le nouveau locataire qui devait emménager le 1er juillet dernier n'a pas pu le faire.

« On a dû prendre un arrangement avec le prochain locataire. Le relocaliser. Entreposer ses équipements ailleurs. Le mois de juillet, on va lui donner gratuit », raconte Abel Gervais, l'un des copropriétaires.

Crédit photo: Capture d'écran vidéo Facebook ICI Estrie

Pour Martin Messier, président du Regroupement des propriétaires d'habitations locatives, ce genre de situation est très stressante pour les propriétaires. 

« On se trouve dans une situation délicate où on doit livrer le logement en bon état, donc ça nous place dans une situation difficile. Par chance, avec la plupart des locataires, on réussit à discuter et à s'entendre », explique-t-il.

Toutefois, le fardeau est lourd pour les propriétaires. « C'est vraiment très difficile de trouver des ressources, mais trouver des matériaux aussi. Certains équipements sont en rupture de stock », souligne-t-il.

Partager sur Facebook
0 0 Partages