Trucs et Astuces : Desjardins prévoit une hausse de près de 20% du prix des maisons en 2021

Desjardins prévoit une hausse de près de 20% du prix des maisons en 2021

Si vous voulez acquérir une maison cette année, il vaudrait mieux faire vite!

Publié le par Les Maisons dans Trucs et Astuces

Selon ce qu’a prévu Desjardins dans une publication Zoom récemment, il ne sera pas facile d’accéder à la propriété cette année.

Desjardins pense en effet que le prix moyen des habitations va augmenter de 19,4 % en 2021. Il passerait donc de 377 000$ en 2020 pour monter à 450 000 $. 

On parle du  prix moyen des propriétés existantes qui seront revendues. Le prix est pondéré en se basant sur l’importance relative de chacune des sous-catégories de propriétés (maisons, condos, plex) dans le nombre total de transactions.

Mentionnons qu’en 2020, le marché immobilier a connu une inflation de 16,5%. Ce qui fait que si ce bond avoisinant les 20% se réalise, la hausse des prix moyens des maisons en 2 ans avoisinerait les 40%!

Pourtant, en décembre dernier, Desjardins s’attendait plutôt à un essoufflement de la hausse des prix

La coop financière prévoyait que la croissance des prix irait en diminuant, car les programmes d’aide gouvernementale étaient mieux ciblés et les congés de paiement sur l’hypothèque s’achevaient.

Mais deux mois plus tard, Hélène Bégin, économiste chez Desjardins, a changé d’Avis sur la question.

 « La situation a évolué sur deux aspects. Le nombre de propriétés à vendre continue de baisser de façon importante. Ensuite, le ratio ventes/nouvelles inscriptions, un indicateur offre-demande, continue de se resserrer. Tant que le marché est aussi serré, dit-elle, les hausses de prix vont continuer de s’accélérer », a-t-elle expliqué à La Presse.

Adobe Stock

Le ratio ventes-nouvelles inscriptions se situe autour de 85 % au Québec et c’est le plus élevé  parmi les provinces canadiennes. 

« Pour que les hausses de prix ralentissent, ça aurait pris un ratio qui change de cap, mais ce n’est pas le cas », a mentionné madame Bégin.

Dans l’éventualité où l’inflation s’emballerait, uk est probable que le volume de transactions ne changera que très peu. Chez Desjardins, on prévoit 115 000 transactions sur le marché de la revente en 2021, une progression de 2,2 % par rapport à 2020.

Dans la publication de Desjardins qui a été publiée le 27 janvier, on lit que:

« Le nombre limité de nouvelles inscriptions freinera la croissance des ventes résidentielles cette année au Québec. La hausse des prix continuera toutefois à s’accélérer vers les 20 % compte tenu du faible inventaire de propriétés disponibles. La plupart des marchés de la province demeurent nettement à l’avantage des vendeurs, ce qui alimente la croissance des prix ».

Si vous voulez acquérir une maison cette année, il vaudrait mieux faire vite!

Source: La Presse · Crédit Photo: Adobe Stock