Est-il préférable de vendre sa propriété avant d'en acheter une autre ?

Plusieurs se posent la question.

Les Maisons

Si les premiers acheteurs n'ont pas à se soucier d'une telle chose, les propriétaires existants qui cherchent un nouveau logis sont nombreux à se poser la question. Doit-on attendre d'avoir vendu sa propriété avant d'en acheter une nouvelle ? Le Journal de Québec répond à vos interrogations. 

Afin d'éviter d'avoir deux hypothèques, même pour un court moment, l'acheteur pourrait ajouter une clause 72 heures à son offre. Ainsi, en déposant une offre d'achat, un acheteur pour ajouter comme condition la vente de sa maison afin d'éviter d'avoir deux hypothèques sur le dos simultanément. 

Cependant, cette modalité permet au vendeur de garder la possibilité de trouver un autre acheteur. Si cela arrive et que l'autre acheteur propose un prix plus élevé, le premier acheteur a 72 heures pour réagir, sans quoi son offre est annulée. 

Une autre option pour l'acheteur serait de recourir au financement relais. L'équité de la première maison servira donc à financer la mise de fonds de celle qui sera achetée, en une forme de prêt d'un maximum de 6 mois pour faire la transition entre les deux transactions. Plusieurs institutions financières offrent ce type de produit.

Finalement, un vendeur pourrait également demander une marge de crédit en proposant sa maison existante en garantie, et le montant de la marge servirait de mise de fonds pour son futur achat. 

Finalement, le Journal de Québec recommande de recourir à l'une de ces stratégies avant même de mettre votre maison en vente, et aussi de retenir les services de courtiers afin de vous éclairer sur la meilleure solution pour vous.

Articles recommandés: