Trucs et Astuces : Évaluation foncière: les propriétaires montréalais pris à la gorge

Évaluation foncière: les propriétaires montréalais pris à la gorge

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Les Maisons dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Des propriétaires montréalais ont eu tout un choc en recevant leur nouvelle évaluation foncière par la poste, récemment. La valeur des immeubles a fait un bond de 13 % en moyenne dans le rôle foncier 2020-2022, d'après Radio-Canada. C'est encore pire pour certains secteurs comme Verdun, Le Sud-Ouest, Le Plateau-Mont-Royal et Outremont.

La retraitée Suzanne Craig, une propriétaire d'un quintuplex du Plateau-Mont-Royal, est riche... sur papier. Son immeuble acheté dans les années 1990 vaut maintenant plus de 1,2 million. Un bond de 22 % en seulement trois ans. 

Les taxes municipales augmentent si la valeur de la propriété dépasse la moyenne, comme c'est le cas pour Suzanne Craig. 

« Si on tient compte des taxes municipales et scolaires, je serai sûrement rendue dans les 12 000 $. Ça fait 1000 $ par mois », a-t-elle dénoncé. 

La gestion du quintuplex pourrait donc rapidement devenir déficitaire si elle a des réparations imprévues importantes à effectuer. 

« Si tout va bien, je vais être correcte, mais si j'ai un pépin majeur, je risque d'être prise à la gorge, et à un moment donné je vais choisir. Si ça ne vaut plus la peine, j'irai vivre ailleurs », a-t-elle expliqué. 

De plus en plus de propriétaires avec des revenus fixes ont des difficultés à soutenir la hausse des taxes municipales qui découlent de l'augmentation de la valeur foncière. Ces propriétaires sont assis sur une « mine d'or » dont ils ne profitent pas car ils souhaitenant habiter leur propriété et non la vendre. 

« Il faut des mesures cette année d'atténuation, aider temporairement, des mesures d'aide urgentes, surtout pour les petits commerces, mais aussi pour les petits propriétaires qui ont des revenus qui n'augmentent pas », a déclaré le porte-parole de l'organisation Montréal pour tous, Pierre Pagé.

Par exemple, un programme de report d'impôt foncier permettrait aux propriétaires de payer les taxes municipales à la vente de la propriété. 

Si la Ville de Montréal établit ses évaluations foncières en fonction de la construction de nouveaux bâtiments, des améliorations effectuées sur les bâtiments existants et de la croissance des prix de l'immobilier d'après Radio-Canada, la mairesse Valérie Plante dit qu'elle ne contrôle pas ses paramètres. Elle promet toutefois de ne pas trop alourdir le fardeau fiscal des propriétaires dans son prochain budget qui doit être présenté le 25 novembre prochain. 

« Les taxes ne vont pas augmenter au-delà de l'inflation; on l'a dit, je le redis, ça, c'est le carré de sable que je contrôle », a-t-elle affirmé. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio Canada
Crédit Photo: Adobe Stock