Trucs et Astuces : Hydro-Québec haussera ses tarifs de 2%... ou plus

Hydro-Québec haussera ses tarifs de 2%... ou plus

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Les Maisons dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le projet de loi 34 devait retourner aux Québécois les trop-perçus d'Hydro-Québec, soit 1,5 milliard de dollars. Mais voilà que le premier ministre François Legault fera adopter un nouveau projet de loi sous bâillon samedi pour augmenter significativement les tarifs d'Hydro-Québec, selon les informations de La Presse. 

En effet, après une hausse tarifaire de 0,9 % en 2019, les tarifs vont bondir de 2 % - et peut-être même plus! - en 2021. Après un gel des tarifs d'un an, les tarifs seraient ensuite arrimés à l'inflation.

« La proposition est très claire : un gel des tarifs l'année prochaine puis 2 % par année par la suite. Je pense que c'est très raisonnable », a déclaré François Legault, ce vendredi, en Chambre.

« M. le Président, ce que les Québécois souhaitent, c'est de la prévisibilité. C'est bon pour les consommateurs, c'est bon pour les entreprises, de la prévisibilité », a-t-il ajouté.

Selon la premier ministre, « de toute façon, le Québécois moyen a déjà bénéficié d'une remise d'environ 1000 $ depuis l'élection de la Coalition avenir Québec (CAQ) », a indiqué La Presse.

« On a augmenté les allocations familiales, on a réduit les taxes scolaires, on a réduit les tarifs de garderie, puis je pense que les Québécois sont très contents », s'est défendu François Legault.

En agissant de la sorte, François Legault donne le contrôle des tarifs d'électricité au gouvernement, soustrayant Hydro-Québec à son examen annuel de la la Régie de l'énergie. Le projet de loi 34 affaiblit donc les pouvoirs de la Régie de l'énergie. 

Ces derniers mois, plusieurs entreprises et associations de consommateurs, mais aussi des experts et les trois partis de l'opposition ont dénoncé le projet de loi qui doit être présenté samedi avec une série d'amendements pour tenter de calmer le jeu. 

Il s'agira du troisième bâillon en six mois pour la CAQ qui a déjà fait adopter son controversé projet de loi 21 sur la laïcité de l'État de la même façon en juin dernier, ansi que son projet de loi 9 sur l'immigration. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Wikimédia