Trucs et Astuces : Il est interdit de vendre certaines maisons aux Juifs à Saint-Jean-sur-Richelieu

Il est interdit de vendre certaines maisons aux Juifs à Saint-Jean-sur-Richelieu

Oui, vous avez bien lu.

Publié le par Les Maisons dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une réglementation veille de plus d'une cinquantaine d'années est en train de refaire surface et de faire polémique. Elle concerne la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu qui avait interdit de vendre des maisons aux Juifs dans les années 50 et 60. Si elle n'est plus appliquée, elle n'a toujours pas été abolie.

C'est La Presse qui rapporte cette nouvelle bien troublante. Il est interdit de vendre des maisons aux Juifs à Saint-Jean-sur-Richelieu. Une réglementation, qui remonte aux années 50 et 60, qui n'est bien évidemment plus appliquée, mais qui n'a par contre toujours pas été supprimée. Au total, le quotidien indique qu'environ 350 maisons seraient encore concernées par cette interdiction. À l'époque, il s'agissait d'une condition permanente de vente et les habitants n'avaient pas le choix de s'y soumettre. 

Mais d'où vient une telle réglementation ? La Presse raconte qu'elle fut pensée par Alphonse Waegener un agriculteur antisémite de la région. D'ailleurs, il a toujours une rue et un parc à son nom, souligne le quotidien. À cette époque, il vendait certaines de ses terres et tenait absolument qu'elles n'arrivent pas dans les mains de personnes de «race juive» que cela soit à la location ou à la vente.

Pourquoi cette réglementation ressort aujourd'hui au grand jour ? La Presse indique que c'est un notaire qui a fait cette découverte alors qu'il cherchait des informations dans l'historique des ventes du terrain d'un de ses clients. Les deux individus vont d'ailleurs essayer de faire annuler cette réglementation qui contre toute attente a survécu avec le temps. Le quotidien précise que si elle est encore en vigueur, elle n'est plus du tout appliquée. L'annuler aurait donc un aspect symbolique qui est toutefois non négligeable.

La Presse raconte qu'en décembre dernier la juge Dallaire s'était prononcée sur le sujet en disant que cette réglementation devait être annulée. Espérons que cela soit fait cette année.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: istock