Trucs et Astuces : Très convoités, les prix des chalets montent en flèche au Québec

Très convoités, les prix des chalets montent en flèche au Québec

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Les Maisons dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La crise sanitaire semble avoir redistribué les cartes de l'immobilier au Québec, les experts constatent qu'un grand nombre de personnes cherchent à quitter Montréal pour s’installer dans des régions rurales. Un phénomène qui fait monter en flèche les prix des chalets.

C'est La Presse qui rapporte cette nouvelle qui risque d'intéresser un grand nombre d'entre vous, surtout celles et ceux qui songent à changer de mode de vie. En effet, la crise sanitaire a eu de nombreux effets sur les Québécois, dont celui de vouloir vivre plus proche de la nature. Ils sont nombreux à vouloir quitter la ville pour obtenir une meilleure qualité de vie. Toutefois, les prix sont bien plus élevés que dans le passé, constate Sébastien St-Onge, un Montréalais à la recherche d'un chalet. «La perle rare est difficile à trouver en ce moment. Les prix sont élevés. On trouve ça cher pour ce que c’est», confie-t-il.

La Presse indique que le nombre de ventes d'habitations au bord de l’eau a grimpé de 16 % entre les mois d'avril et juin dans les Laurentides, l’Estrie et Lanaudière. «Depuis des années, c'est Montréal qui tire tout le monde vers le haut. Actuellement, c'est l'inverse. On a l’impression que les gens fuient Montréal pour aller chercher un petit coin de paradis ailleurs», explique Dominic St-Pierre, vice-président et directeur général, région du Québec, chez Royal LePage.

Crédit photo: Adobe Stock

La Presse explique que l'engouement est tel que la demande peut s'avérer plus importante que l'offre dans certains secteurs. «En étant conservateur, je dirais qu’il y a des offres d’achat multiples dans la moitié des transactions», estime Jean-François Bérubé, courtier propriétaire de Royal LePage Évolution en Estrie. Anouk Vidal, courtière immobilière dans la région des Laurentides chez RE/MAX Bonjour, fait le même constat. «On voit de plus en plus d’offres multiples, ce qu’on n’avait pas vu beaucoup dans les dernières années».

La Presse précise qu'il semble avoir 2 types de profils chez les acheteurs en ce moment: ceux qui veulent s'offrir un petit coin de paradis pour leurs vacances sachant que la crise sanitaire a bouleversé le tourisme et ceux qui souhaitent s'établir définitivement hors de la ville notamment parce que l'avènement du télétravail le leur permet. Toutefois, le quotidien souligne qu'il faudra attendre les prochains mois pour savoir s'il s'agit d'une véritable tendance sur le marché ou bien d'un phénomène ponctuel.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Adobe Stock