Une mystérieuse maison au Québec appartient à la Fédération russe

Elle recèle de bien des secrets.

Les Maisons

Alors que les avoirs détenus par des oligarques russes sont saisis un peu partout dans le monde à cause de la guerre en Ukraine, la Russie possède plus de 16 M $ en immobilier dans la seule région de Montréal, rapporte le Bureau d'enquête de TVA Nouvelles

Toutes les propriétés auraient été achetées durant la guerre froide et auraient des liens avec des opérations d'espionnage et de contre-espionnage. 

Une propriété de Saint-Colomban, dans les Laurentides, a été offerte au début des années 1970 à l'URSS par un Ukrainien, a découvert le Bureau d'enquêtes. La propriété appartient toujours au gouvernement russe, même si la maison reste pratiquement vide depuis plusieurs années. 

« Les seules personnes que j’ai vues, c’était il y a cinq ans, des travailleurs pour des rénovations» , explique à TVA Nouvelles Guy Perron, qui vit sur la même rue.

Une voisine de la mystérieuse maison, France Bergevin, ajoute qu'il « y a 20 ans », des gens semblaient toutefois y vivre. 

« Mais après, ça a toujours été du va-et-vient les fins de semaine, et beaucoup moins ces dernières années », ajoute-t-elle à TVA Nouvelles.

La maison est visée par plusieurs rumeurs. Elle aurait peut-être servi à d'ex-pilotes russes ou encore comme chalet à des diplomates. 

 Dans le rôle d'évaluation de Saint-Colomban, la maison est décrite comme « service gouvernemental ». 

La maison a été léguée par testament à l'URSS par Siméon Kindelvich. Il aurait plutôt décidé de la donner à l'URSS, et non à ses descendants. Contacté par le Bureau d'enquêtes de TVA Nouvelles, le petit-fils de M. Kindelvich a refusé d'accorder une entrevue. Quant à son arrière-petit-fils, il ignorait tout de cette maison.